Un bilan de compétence entre deux personnes

On vous a conseillé de faire un bilan de compétences pour cerner votre profil professionnel ? Vous souhaitez faire le point sur vos compétences pour préparer une reconversion ? Quels que soient votre projet et vos motivations, faire le bilan sur ses aptitudes peut s’avérer indispensable dans votre carrière. Mais, le bilan de compétences, c’est quoi précisément ? Explications !

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Globalement, le bilan de compétences permet à un demandeur d’emploi ou à un salarié d’analyser ses compétences. Ainsi, le bilan va mettre en exergue les compétences professionnelles et personnelles du bénéficiaire, ainsi que ses aptitudes et ses motivations. Après avoir fait le point sur votre carrière, il vous permettra donc, soit d’envisager une reconversion professionnelle, soit de valider un projet de formation.

Le bilan de compétences est réglementé par l’article L6313-10 du Code du travail. Il est accessible :

  • Aux demandeurs d’emploi
  • Aux salariés du privé
  • Aux salariés du secteur public

Le déroulement du bilan se fait en trois étapes et dure au maximum 24 heures :

La phase préliminaire

Le consultant analyse votre demande et vos besoins afin de déterminer les axes les plus adaptés à votre situation. Il vous explique alors les modalités du bilan à venir.

La phase d’investigation

Ensemble, vous allez construire un projet et cibler les alternatives possibles au cas où celui-ci ne s’avérerait pas pertinent. Durant les séances, généralement d’une à deux heures, vous allez répertorier vos compétences techniques (les savoir-faire ou hard skills) et vos compétences comportementales (les savoir-être ou soft skills). Le consultant vous proposera des tests de personnalité ou des questionnaires pour affiner votre profil. À la fin de cette étape, vous serez en mesure d’analyser vos motivations et de valider le projet initié.

La phase de conclusion

À travers des entretiens personnalisés, le bénéficiaire s’approprie les résultats. Ensuite vient l’étude des moyens à mettre en place pour réaliser le projet professionnel. À la fin de la séance, vous repartez avec un document de synthèse propre à vous. Votre employeur ou quelque tiers que ce soit ne peut en exiger la lecture.

A lire également : Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI ?

Pourquoi faire un bilan sur sa carrière ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à réaliser un bilan de compétences. Si vous ne vous sentez plus à votre place au sein de votre entreprise ou dans une voie professionnelle qui finalement ne vous sied pas, n’hésitez pas à entreprendre la démarche. En effet, le bilan de compétence va vous aider à :

  • Faire le point sur votre situation professionnelle en prenant du recul. Après un bilan, vous allez peut-être envisager une reconversion, mais vous pouvez aussi vous apercevoir que votre poste est celui qui vous correspond le plus.
  • Apprendre à mieux vous connaître, à déterminer vos forces et vos faiblesses et ainsi à développer votre confiance en vous.
  • Découvrir des axes professionnels que vous n’auriez pas envisagés sans le bilan.
  • Ou simplement réfléchir à votre avenir et mettre en place des actions de formation pour faire évoluer votre carrière.

Comment financer un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est payant, mais selon votre statut, des financements sont possibles :

Vous êtes salarié : vous pouvez mobiliser vos droits CPF (compte personnel de formation). Si vous envisagez de faire votre bilan en dehors de vos heures de travail, vous n’êtes pas tenu d’en informer votre employeur.

Si vous souhaitez le faire sur votre temps de travail, vous pouvez demander un congé individuel de formation :

  • Si vous êtes en CDI, vous devez justifier d’un an d’ancienneté et avoir totalisé 5 années de travail au préalable, consécutives ou non.
  • Si vous êtes en CDD, vous devez avoir travaillé 4 mois au cours de 12 derniers mois et avoir cumulé 24 mois de travail, consécutifs ou non.

Quoi qu’il en soit, renseignez-vous auprès de l’organisme paritaire agréé au titre du congé individuel (Opacif) de votre secteur d’activité (comme le Fongecif par exemple).

Vous êtes demandeur d’emploi : vous pouvez également réaliser un bilan de compétences. Il vous suffit de demander une prise en charge auprès de votre conseiller Pôle Emploi.

Le bilan est à la demande de l’employeur : il s’inscrit alors dans le cadre du Plan de formation de l’entreprise. Le bilan ne peut se faire qu’avec votre accord et votre employeur ne peut consulter les résultats sans votre accord.

Où faire un bilan de compétences ?

Il existe de nombreux centres pour effectuer un bilan de compétences, mais vous pouvez également faire appel à un prestataire particulier. Si le bilan est à l’initiative de votre employeur, sachez qu’il doit être obligatoirement réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise.

Privilégiez les services d’un consultant proche de chez vous et à votre écoute. Il est indispensable d’avoir un lien de confiance entre les deux protagonistes, sans jugement de valeur.

Dernier conseil : prenez le temps de bien réfléchir avant chaque entretien et préparez vos questions à l’avance !